dimanche, 06 août 2017 12:31

Le Marathon de Paris 2017 par Estelle Thomas

"MON 1ER MARATHON"

Mes premières pensées vont à Didier mon coach et ma maman venue spécialement pour le grand jour.

Un jour très spécial pour moi qui ne courait pas en avril 2016 et qui en ce 9 avril 2017 réalise la performance des 42.195 km dans les plus belles rues de Paris.

Une course pleine d’émotions qui signifie l’accomplissement personnel de mon entraînement avec mon super coach. Un dépassement de soi même.

Aujourd’hui grâce à ce 1er marathon je sais de quoi je suis capable j’ai confiance en moi et je suis prête à réaliser tous mes rêves!

CFC et Didier particulièrement m’a donné la force d’aller jusqu au bout de mes objectifs.

J’ai vécu la course pendant plus de 4h a fond sans jamais perdre de vue ma ligne d’arrivée. Je m’étais bien sur renseigné sur les marathon précédent..comment on sortait d’une telle course comment le corps pouvait reagir..jai entendu « c’est dur on s’arrête souvent on a mal fais attention… » Mais je n’ai pas ressenti les effets négatifs j’étais dans un autre univers.. dans le mien! J’étais motivée par l’ambiance par la beauté du parcours par mes mois d’entraînement par la team cfc qui etait la aussi comme moi a parcourir les km par ma maman et mon meilleur ami qui me suivait vaillamment  et par mon coach que je voulais rendre fier! 

Le sourire aux lèvres jusqu’à la ligne d’arrivée q j’ai franchi les larmes aux yeux avec Didier. Ce moment reste à jamais grave dans ma memoire.

L’après marathon..oui on a mal aux jambes !!! Mais ce n’est rien quand je repense à ce moment extraordinaire. 

Je pense à d’autre challenge maintenant.. le semi du mont st Michel et mon 1er triathlon en juin ! On ne m’arrêtera plus !

Estelle Thomas – Finisheuse du Marathon de Paris 2017


 

MARATHON DE PARIS 2017 : INTERVIEW D’ESTELLE THOMAS

Nous avons le plaisir de vous partager l’article de presse réalisé par Benoit Pelegrin pour Les Sportives Mag.

Estelle Thomas se prépare depuis l’été 2016 chez Coachformchallenge et elle est sur le point de dépasser son objectif en réalisant le Marathon de Paris 2017. Nous avons travaillé dur ensemble et vous partageons ce témoignage, vous montrant ainsi que « tout est possible » n’est pas qu’un simple slogan, c’est réel !!

A vous de jouer maintenant !

Le 41ème du marathon de Paris, organisé par Amaury Sport Organisation et parrainé par Schneider Electric, aura lieu dimanche 9 avril 2017. En 2016, près de 42 000 coureuses et coureurs avaient franchi la ligne d’arrivée, un record. Cette année, Les Sportives Magazine est allé à la rencontre de cinq femmes, qui seront toutes alignées au départ de la course. Et malgré un parcours sillonnant entre les plus beaux monuments de la capitale, nos sportives, tout comme les sportifs, ne seront pas là pour faire du tourisme. Récit de leurs préparations et de leur défi fou : se lancer sur le Marathon de Paris 2017. 

 

Profil numéro 5 Marathon de Paris : le défi d’Estelle Thomas

Ce sera une grand première pour Estelle Thomas, participer à ce marathon de Paris pour lequel elle s’entraîne sans relâche. Pourtant, la jeune femme ne court pas depuis très longtemps. Depuis juin 2016, soit moins d’un an. « Au sortir d’une période délicate sur le plan personnel, explique-t-elle, j’avais besoin d’un changement de vie radical. J’ai commencé la course à pied et je me suis engagée à fond ». En octobre, elle boucle les 20 kilomètres de Paris. Six mois plus tard, elle termine le semi-marathon de Rueil Malmaison en moins de 2 heures. « Nous en sommes tous capables, assure-t-elle. Lorsqu’on veut prendre sa vie en main, tout fonctionne. ». Le sport est devenu une véritable passion et a pris une place majeure dans sa vie : « Quand je regarde en arrière, je me rends compte que je ne suis plus du tout la même Estelle. J’ai changé physiquement et mentalement ». Soutenue par son coach Didier Herzog, elle s’entraîne tous les jours et alterne salle, piscine et des parcours de 30 kilomètres le long de la Seine et dans le bois de Boulogne : « J’ai une relation particulière avec mon coach, sans lui je ne serais jamais arrivé à ce niveau de performances. Je le remercie tous les jours ».

« Je veux être marathonienne, mon premier objectif est d’aller au bout. Mais j’espère bien faire dans les 4h30, confie-t-elle, et si je fais 4h15, je serai très fière ! » Estelle hésite un quart de seconde et se dit que « oui, ça va le faire ». Hier si difficile, la course lui procure aujourd’hui énormément de plaisir : « ça me change l’esprit, et me permet faire des rencontres. Des personnes de tous âges et de tous milieux avec qui je partage la même passion et que je n’aurais jamais eu l’occasion de croiser dans d’autres circonstances. On se motive les uns les autres pendant les courses, cet esprit d’équipe fait du bien au moral ». Et la levalloisienne ne s’arrêtera pas là « La course ce n’est pas une passade, c’est devenu comme automatique pour moi. Il faut que j’aille courir, le sport rythme ma vie. »